Mundus
Le lieu de ma vie professionnelle, c'est le Collège Champlain, tout près de Montréal. C'est là que je me consacre à l'enseignement de la littérature et les sciences humaines aux étudiants de niveau pré- universitaire. Et le lieu de mon autre vie se trouve à la campagne près de Frelighsburg, Québec, surtout dans mon jardin. Avant de m'engager dans la création de Mundus, j'ai terminé des études en littérature anglaise qui ont été couronnées d'un diplôme avec mention honorable. J'ai ensuite obtenu une maîtrise en études culturelles et en théorie critique au programme d'études supérieures en communications de l'Université McGill. Le sujet de ma thèse: la praxie appliquée à l'environnement construit. L'inspiration pour la création de Mundus m'est venue après avoir assisté aux séminaires d'Alberto Pérez-Gómez sur l'histoire et la théorie de l'architecture. Mundus a été en chantier pendant plusieurs années et a été réalisé grâce à plusieurs collaborateurs de talent. Aussi, c'est grâce à l'appui d'astronomes de renom que nous avons réussi à convaincre deux paliers de gouvernement qu'il est encore possible de voir les étoiles au centre-ville de Montréal. Tout au long du projet, j'ai été animée par la conviction que l'idée de Mundus, si belle et si simple, devait nécessairement venir au monde. Pour que les gens regardent vers le haut. Je travaille actuellement à un projet relié à Mundus qui consiste à marquer, en surface de la ville, le cours des rivières qui existaient à l'origine de Montréal. En parallèle, j'entreprends un projet d'éco- acupuncture décrit sur Facebook, sous la rubrique " Google Green Balloons ". Que chacun laisse dans ce monde les traces de sa poésie vitale.
 propos de la conceptrice